Admission 0

Blogue

Comment diviser votre histoire en scènes et comment rédiger le scène-à-scène?

Comment diviser votre histoire en scènes et comment rédiger le scène-à-scène?

Cet article s'adresse principalement aux auteurs pour la scène et pour l'écran, mais rien n'empêche aux écrivains de s'en inspirer! Une scène, c’est un fragment de l’histoire. Créez une nouvelle scène chaque fois que l’on change de lieu ou de temps (en ayant recours à l’ellipse entre deux scènes). Il y a une exception: le plan séquence à l’écran. Le plan séquence est un plan qui peut traverser plusieurs lieux sans interruption, en suivant les déplacements d’un personnage par exemple. Vous devez l’indiquer lorsqu’il s’agit d’un plan séquence. Vous devez également indiquer les flash back et les flash forward. Dans le scène-à-scène...

Plus →


Comment améliorer le premier jet de votre histoire?

Comment améliorer le premier jet de votre histoire?

Lors de la relecture de votre premier jet, en préparation pour la rédaction d'une version plus soignée, faites-en plusieurs lectures: 1re : Est-ce qu’il y a des erreurs qui sautent aux yeux? 2e : Est-ce que les personnages sont cohérents? 3e : Est-ce que l’ensemble est cohérent? Est-ce imprévisible? Est-ce complet? 4e : Tout y est? Le son est présent? Les déplacements des personnages est décrit? 5e : Est-ce que le rythme correspond au contenu? 6e : Est-ce que chaque scène commence avec une séquence visuelle forte? Est-ce que la fin des scènes est visuelle? 7e : Est-ce que l’entrée en matière fonctionne? Met-elle l’histoire...

Plus →


Organisation de l'histoire : par où commencer? Ou plutôt par quoi?

Organisation de l'histoire : par où commencer? Ou plutôt par quoi?

La structure régulière d’une histoire se divise en trois actes: le début, le milieu et la fin. Mais la façon de présenter ces trois actes, la façon de les raconter, donc le récit, n’est pas forcé de commencer par l’acte 1, traverser l’acte 2 pour terminer avec le troisième acte. En autant que l’histoire comporte ces trois actes et que ceux-ci contiennent tous les éléments nécessaires, pour ce qui est de l’organisation de l’histoire, vous avez une certaine liberté! Début du récit et début de l’histoire Vous savez déjà que vous devez piquer la curiosité du public dès les premières...

Plus →


Le narrateur intradiégétique : le personnage raconteur

Le narrateur intradiégétique : le personnage raconteur

Le narrateur intradiégétique, comme son nom l’indique, participe à l’histoire. Il en fait partie. Il peut être le personnage principal ou un personnage secondaire qui raconte l’histoire du personnage principal. Donc, si le narrateur intradiégétique est le personnage principal, les personnages secondaires seront alors présentés selon l’opinion que le protagoniste a d’eux. Il passera des commentaires à leurs égards, des suppositions. Et vice-versa. Si votre narrateur est un personnage secondaire, il nous fera découvrir d’autres facettes plus objectives, et peut-être moins avantageuses, du personnage principal. Vous pouvez également avoir plusieurs narrateurs intradiégétiques parmi les personnages secondaires, ce qui multiplie les...

Plus →


La caractérisation externe du personnage

La caractérisation externe du personnage

La description physique de vos personnages peut paraître plus superficielle, mais elle est tout de même essentiel. Par exemple, si le fait d’être beau ou laid n’apporte rien au personnage et n’influence en rien l’histoire, alors peut-être est-il effectivement un peu superficiel de s’y attarder. Or, si votre personnage est laid et l’intrigue tourne autour d’un complexe quelconque, n’omettez surtout pas de décrire physiquement le personnage. Arrêtez-vous aux caractéristiques pertinentes de vos personnages qui ne seront pas nécessairement les mêmes d’un personnage à l’autre. Un autre exemple, définir l’âge de vos personnages constitue une description physique non négligeable, qui devra...

Plus →