Admission 0

Le narrateur intradiégétique : le personnage raconteur

Le narrateur intradiégétique, comme son nom l’indique, participe à l’histoire. Il en fait partie.

Il peut être le personnage principal ou un personnage secondaire qui raconte l’histoire du personnage principal. Donc, si le narrateur intradiégétique est le personnage principal, les personnages secondaires seront alors présentés selon l’opinion que le protagoniste a d’eux. Il passera des commentaires à leurs égards, des suppositions. Et vice-versa. Si votre narrateur est un personnage secondaire, il nous fera découvrir d’autres facettes plus objectives, et peut-être moins avantageuses, du personnage principal. Vous pouvez également avoir plusieurs narrateurs intradiégétiques parmi les personnages secondaires, ce qui multiplie les points de vue et les perceptions du personnage principal. Et si votre récit peut s’y prêter, choisissez le “méchant” comme narrateur. Il se condamnera lui-même par ses propos. La présentation du personnage sera doublement intéressante puisque, par exemple, un fou ne se considère pas comme un fou. Et il peut avoir bien conscience qu’il est perçu de la sorte. La narration entière sera alors ironique.

Les commentaires venant d’un narrateur intradiégétique sont plus dramatiques et intéressants que ceux de l’auteur ou d’un narrateur omniscient. Et un personnage présenté de l’intérieur est toujours intéressant. Les pensées individualisent et rendent unique.

Le narrateur intradiégétique est privilégié dans les histoires policières ou de mystère parce qu’il n’a pas accès à toutes les informations et cela rend crédible la manipulation et la sélection d’informations. Dans ces cas, il est très pratique que le personnage narrateur puisse être absent de certains lieux au moment d’événements signifiants qu’il ignore.

Le choix d’un narrateur, bien que plus évident en littérature, n’implique pas nécessairement l’utilisation d’une voix hors-champ au cinéma ou à la télé. Votre narrateur se manifeste déjà dans la construction du récit par l’intermédiaire du point de vue adopté. Or, ici, avec un narrateur intradiégétique, la voix hors-champ est fortement suggérée. Ou encore les confessions à la caméra. Sinon, votre narrateur intradiégétique passera tout simplement pour un narrateur omniscient aligné.

Faire appel à un narrateur intradiégétique donnera une teinte autobiographique (fictive) à l’histoire.

Le public, en plus de s’identifier intensément au personnage, se sentira privilégié, d’une certaine façon, en ayant accès aux réflexions et pensées dites à haute voix par le personnage. Il aura encore plus l’impression de faire partie de l’action puisque le personnage s’adresse à lui.

Dosez les interventions vocales du personnage principal. Il ne doit pas être constamment en train d’expliquer tous ses faits et gestes. Cela pourrait devenir agaçant pour le spectateur. Faites-le parler uniquement lorsqu’il s’avère intéressant de le faire.

Faire parler le personnage principal apporte quelques contraintes. S’il est là pour raconter l’histoire pendant que le public la regarde, c’est qu’il s’en est sortie. Il ne pourra pas mourir à la fin. À moins que la voix hors champ provienne d’un document audio, enregistré avant sa mort. Ou d’une lettre. Ou tout autre support.

L’action doit se dérouler au passé. Cela n’aurait aucun sens que le personnage décrive ses faits et gestes en même temps que de les accomplir. Il peut réciter au présent une histoire passée, mais ne pourrait réciter au présent une histoire au présent. Ce qui nous mène à penser qu’il y a deux temporalités à considérer. Le temps de l’histoire et le temps du récit.

Bien entendu, l’utilisation de la narration est beaucoup moins contraignante pour le roman. Vous pouvez donner à votre public libre accès aux pensées de vos personnages. Vos personnages, s’exprimant à la première personne, peuvent s’adonner à des monologues intérieurs, ce qui est plus embêtant à rendre à l’écran ou sur scène.

Pour en savoir plus sur la narration, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés