Admission 0

Le héros classique: qui est-il?

Dans la littérature et les répertoires, on note sept différents types de héros "classiques", basés sur la relation qu'ils entretiennent avec leur entourage:

1 - Le héros social ou positif

C’est le héros de la plupart des récits de fiction. Ce héros possède des caractéristiques exceptionnelles, autant sur le plan physique que morale. Il est en parfaite harmonie avec son groupe, que ce soit un village, une famille, un groupe d’amis, etc. Il y est très attaché et ferait l’impossible pour eux. Habituellement, ce héros se retrouve forcé de quitter son groupe pour partir en mission et revient au bercail à la fin de l’histoire. Il est en relation avec presque tous les autres personnages alors qu’eux n’ont que très peu de relations.

2- Le héros réticent

Ce héros est semblable au héros social. En seulement, il est très réticent face à la mission qu’on lui confie. Souvent, il est casanier et tient à son rythme de vie tranquille. Soit il se fait vieillissant, soit il est responsable de sa famille qu’il ne veut pas quitter, soit il a fait face à des mésaventures qu’il ne veut pas revivre, etc. Évidemment, il partira à l’aventure, mais à contre coeur. C’est la gravité de l’enjeu qui le motivera à poursuivre la mission, surtout si son groupe est menacé.

3- L’anti-héros marginal

C’est un personnage qui a de la difficulté à être optimiste et n’apprécie pas particulièrement la vie en société. Il est un héros parfois passif, parfois actif, aigri, cynique et ironique. Il n’adopte pas cette attitude désagréable pour rien. Le public connaîtra la raison plus loin dans l’histoire. Il s’impliquera davantage vers la fin.

4- Le héros solitaire ou rebelle

C’est un héros qui ne vit pas ou plus en société. C’est un choix qu’il assume totalement. Le public apprendra pourquoi au courant de l’histoire. Il est souvent sollicité pour se joindre à un groupe, le temps d’une mission, puis il retourne vivre seul.

5- Le héros négativo-positif

Ce héros présente des qualités exceptionnelles mais les met à profit pour des causes qui ne sont pas toujours morales. C’est le voleur, le bandit. C’est un personnage qui, en temps normal, n’attire pas la sympathie du public. L’auteur doit alors faire preuve d’habileté et partager avec le public le point de vue de ce personnage. Il ne se perçoit pas comme une mauvaise personne. Il a ses raisons pour agir comme il agit, qui peuvent être très sensées.

6- Le héros tragique

C’est le héros victime de ses passions démesurées qui le mèneront dans le pétrin.

7- Le héros catalyseur

On répète souvent que le héros doit évoluer, avoir changé, être transformé à la fin de l’histoire. Ça ne s’applique pas à celui-ci. Il termine sa mission dans le même état qu’il l’a commencé. C’est le cas, par exemple, des héros de série. Le héros se replonge dans une nouvelle aventure à chaque épisode. Sa situation reste inchangée d’un épisode à l’autre. Il est là pour les autres personnages et ce sont eux qui évoluent. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il ne se passe jamais rien dans la vie de ce héros, mais rien de très signifiant par contre.

Ces différentes définitions de héros peuvent évidemment s’appliquer à d’autres personnages que le protagoniste. Vous pouvez, par exemple, bâtir votre antagoniste selon un de ces modèles!

Pour en savoir plus sur les types de héros, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés