Admission 0

La rédaction préliminaire, le premier jet : par où commencer?

Dès que vous détenez une histoire et avez fait les choix de base, il vous faut d’abord rédiger un synopsis avant la rédaction du récit proprement dit. 

Le titre

Il est impératif, votre titre doit être accrocheur, vendeur, intrigant, original. C’est le moment de faire bonne impression et de charmer le public visé, qui se basera, bien souvent, que sur le titre pour déterminer si c’est le genre d’histoire dont il a envie. Si le titre l’interpelle, alors, peut-être ira-t-il jusqu’à lire le résumé avant de faire son choix.

Un titre doit donner une idée claire et précise de l’histoire que vous racontez, de son contenu, et piquer la curiosité du spectateur/lecteur potentiel. Il doit provoquer le goût de connaitre l’histoire derrière le titre. Le titre, c’est la première information sur votre histoire que vous envoyez au public. Il identifie votre oeuvre.

Le choix des mots et leur connotation, leur ordre, leur résonnance, tout doit être évalué. Si votre personnage principal est bien connu, probablement que seul son nom pourrait suffire comme titre, accompagné d’un sous-titre si vous le souhaitez. Il se peut qu’à cette étape, vous ayez plusieurs idées de titre et vous n’êtes pas encore certain de celui que vous allez retenir. Effectivement, ça ne presse pas encore. Vous devez, à tout le moins, attribuer un titre de travail à votre projet. Et les titres courts sont très pratiques pour les affiches!

La rédaction

Vous avez déjà dressé votre plan, celui qui énonce le contenu de vos trois actes, qui décrit brièvement les personnages et où ils évoluent, etc. Peut-être a-t-il déjà un peu changé par rapport à votre première idée? C’est bien normal, il changera encore! Tout au long de la rédaction préliminaire, des détails jusqu’à maintenant ignorés vous sauteront aux yeux, des idées nouvelles surgiront, etc. Ne vous limitez pas à la première version de votre plan, vous risqueriez de passer à côté d’améliorations intéressantes. Mais vous devez tout de même utiliser votre plan comme ligne directrice à votre rédaction préliminaire. La rédaction préliminaire consiste à ajouter de la viande autour de l’os.

Vous avez déjà le squelette de votre histoire avec votre plan, maintenant habillez-le!

Pour l’instant, concentrez-vous à coucher sur papier votre histoire. Cette étape demande plus de travail et de rigueur que d’inspiration. Ne voyez pas la montagne devant vous. Cela risque d’être décourageant et loin d’être motivant. Avancez plutôt une scène à la fois. Vous vous préoccuperez de la vue d’ensemble plus tard. Consacrez à chacune des scènes tout le temps qu’il faudra avant de passer à la scène suivante.

Le résultat sera bien plus satisfaisant si vous faites abstraction du temps à investir sur le projet. L’important à cette étape est de donner tout ce que vous avez, quitte à trop en faire. Plus votre première version sera étoffée, plus facile sera la réécriture. Si vous êtes inspiré, laissez-vous aller. Vous ferez le ménage de tout ça à la relecture. Vous savez déjà, à la rédaction préliminaire, qu’il ne s’agit que d’un brouillon qui vous servira de base à laquelle vous devrez apporter des améliorations, alors, ne vous inquiétez pas tout de suite de la qualité de cette première version. Il y aura certainement quelques redites ou répétitions, quelques manques de description. Cette version est, bien souvent, peu présentable. Elle est votre outil pour la suite des choses.

Par contre, la version “soignée” de ce premier texte peut déjà être présentée. Il y a des décideurs (producteurs, diffuseurs, éditeurs) qui aiment bien recevoir un synopsis du projet, en tout début de processus. Vous avez le squelette qui contient toutes les informations qu’ils veulent savoir en vous demandant un synopsis. Il vous suffit de présenter votre protagoniste, son objectif et les obstacles les plus signifiants qui se présenteront sur son chemin.

Pour en savoir plus sur les étapes de rédaction, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre !

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés