Admission 0

Écrire des dialogues : recours à la psychanalyse pour décrire des personnages

 Recours à la psychanalyse

Une façon de décrire un ou des personnages par le dialogue est le recours à la psychanalyse.

Car caractériser un personnage, c’est lui confectionner une personnalité. La perspective psychanalytique nécessite une bonne maîtrise de ce terrain de jeu. Vous n’aurez pas la liberté d’aller dans tous les sens, partant de théories existantes dans la vraie vie. Mais cette méthode peut être très intéressante autant pour l’auteur que pour le public et augmente considérablement le niveau de vraisemblance des réactions de vos personnages, que ce soit à travers leurs paroles ou leurs gestes.

La psychanalyse est au goût du jour et est déjà assez connue et accessible par tous.

Sans nécessairement passer par le traumatisme d’enfance ou les rêves du personnage, le recours à la psychanalyse peut se faire plus discrètement. Par exemple, à travers des lapsus. Il y a le fameux lapsus verbal. Le personnage, par erreur, dit un mot plutôt qu’un autre. Libre à vous d’attribuer un double sens révélateur au mot erroné. Ou encore le lapsus comportemental, soit l’acte manqué. Le personnage devait apporter un objet d’une grande importance mais l’oublie sur la table de la cuisine...

L’art du dialogue

Les meilleurs dialogues sont ceux dont on ne sent pas la rédaction. À la lecture, le dialogue peut vous sembler adéquat. Mais si vous faites l’exercice de le lire à haute voix, vous vous rendrez compte que la plupart du temps, vous ne vous exprimeriez pas de cette façon dans la vraie vie. Ni vous, ni votre entourage!

Pour arriver à un dialogue qui fait vrai, justement, vous pouvez le tester à voix haute, ou encore le faire lire par des comédiens dans le cas d’oeuvre pour l’écran ou pour la scène. Cela est loin d’être une perte de temps. Ces répétitions vous permettront de cibler les passages qui “sonnent faux”, les répliques qui feront décrocher le spectateur. De plus, vous aurez la rétroaction de comédiens.

Lorsque nous parlons, dans la vie courante, nous n’organisons pas nos phrases, nous nous répétons, nous faisons des phrases interminables (juste des virgules, jamais de points!) ou nous ne les finissons pas, sans en avoir réellement conscience. Cette étape en est une de polissage, juste avant de boucler votre texte avec la version finale.

 

Pour en savoir plus sur l'art du dialogue, suivez la formation offerte par Version finale!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés