Admission 0

La double quête: le protagoniste n'a rarement qu'un seul objectif...

Personnage-objectif-obstacles

Vous avez un personnage qui vit un conflit, il se fixe un objectif à atteindre et rencontre des obstacles. C’est le grand principe du récit de fiction. Vous devrez vous appuyer sur cette triade personnage-objectif-obstacles pour intéresser le spectateur/lecteur à votre histoire. Laissez-le s’imaginer à la place du protagoniste. En s’identifiant au personnage principal, il adhérera ainsi à votre thèse et vous pourrez lui faire vivre toute la gamme d’émotion. Pour y arriver, au moins un des trois éléments de la triade doit être universel.

La double quête

Ce que le protagoniste ne sait pas, mais que vous savez forcément, c’est qu’il n’a pas qu’une quête, il en a toujours deux. Il y a d’abord la quête apparente, celle qui est évidente à l’arrivée de l’élément déclencheur. La seconde est plutôt invisible, mais on doit la sentir. C’est la quête inconsciente.

Consciemment, le personnage principal veut régler le conflit que l’élément déclencheur lui cause. Plus tard, cette quête lui fait découvrir (à lui et au public) son besoin inconscient. En fait, il a un besoin plus profond à combler qui est lié à son besoin conscient. Par exemple, une jeune ballerine souhaite s’inscrire à un concours de danse et le gagner. C’est son besoin conscient. Mais inconsciemment, peut-être veut-elle se prouver à elle-même ses capacités? Ou obtenir la reconnaissance de ses parents? Le désir conscient n’est qu’une version plus superficielle du désir inconscient, que vous n’annoncez pas tout de suite, mais commencez déjà à parsemer l’histoire d’indices. Il représente le développement intérieur du héros. C’est grâce à son besoin inconscient qu’il ressortira grandi de cette aventure. Il aura “appris” quelque chose.

Double quête = double obstacle

Puisqu’il y a, en fait, double objectif, il peut y avoir également double obstacle: obstacle externe lié à la quête consciente et obstacle interne lié à la quête inconsciente. Ce dernier découle directement de la caractérisation du personnage. L’obstacle interne peut être par exemple un manque de confiance en soi, ou un défaut personnel sur lequel le personnage doit s’améliorer avec difficulté, etc. Le spectateur/lecteur raffole de ce type d’obstacles et s’identifie encore plus fortement au personnage car lui aussi, dans sa vie, doit lutter contre ses propres peurs et travailler sur ses défauts. Ainsi, en polissant la description de vos personnages, vous les rendez vivants et attachants en plus d’affiner la qualité des objectifs et obstacles.

Désir conscient vs désir inconscient

Bref, le désir conscient, c’est ce que le personnage veut. Le désir inconscient, c’est ce dont il a besoin. Le désir inconscient est mis au jour par une charge émotive. Et l’élément déclencheur dans tout ça, peut être une menace pour le besoin conscient et une opportunité pour le besoin inconscient. Ou vice versa. Vous avez cette liberté! À vous de voir! Donc, l’élément déclencheur aussi peut avoir ces deux facettes: externe et interne.

Attention! Assurez-vous de n’avoir qu’un seul élément déclencheur (à deux facettes). Avoir plusieurs éléments déclencheurs n’est pas souhaitable. Vous perdrez l’attention du public qui ne sera pas quoi en retenir. Un seul évènement lui suffira.

Pour en savoir plus sur la construction d'objectifs et d'obstacles, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés