Admission 0

Comment réviser efficacement un récit de fiction?

Afin de s’assurer que votre histoire ne comporte pas de longueurs inutiles ou d’éléments incompréhensibles, une première révision s’impose. Vous pourriez faire cinq relectures de votre travail.

1. Une première lecture viserait à ne garder que l’essentiel. Interrogez-vous sur chaque élément que vous croisez et validez sa pertinence. Vous trouverez certainement des éléments dont on pourrait se passer, mais que vous avez insérés parce qu’ils vous plaisent. Soit vous les mettez de côté, soit vous leur trouvez une raison d’être (pertinente à l’histoire).

2. La deuxième lecture servirait à identifier les moments forts de votre histoire et à cibler des moments plus quelconques mais avec un potentiel de moments forts. Après les avoir identifiés, voyez de quelle façon vous pourriez aller au bout de ces moments forts. Ce sont des scènes clé de votre récit. Les aborder en surface serait une erreur. Les exploiter au maximum renforcera assurément votre histoire, vos personnages et l’action.

3. Lors de la troisième lecture, soyez à l’affût des possibilités d’images fortes. Le genre d’images qui pourraient remplacer un dialogue complet ou résumer toute une scène. Une image vaut mille mots!

4. La quatrième relecture concernerait les personnages. Questionnez-vous sur leur présence. Est-elle requise? Quel est leur rôle dans chacune des scènes? S’il s’agit d’un film ou d’une pièce, sept personnages (principaux et secondaires) suffisent dans le cas d’un long métrage et trois personnages pour un court métrage. Intégrez-les un à un. Pas trop de personnages au début. Dans le cas d’une série télé, au contraire, placez-les tous dans le premier épisode, 7 ou 8 tout au plus.

5. Puis une dernière relecture pour vous assurer que tous les éléments soigneusement mis en place sont expliqués et compris. Est-ce que votre voisin d’en face comprendrait tout? Ou aurait-il besoin qu’on lui explique certains détails? Ajoutez ce qu’il faut pour vous assurer la bonne compréhension de votre futur public, sans non plus donner du tout cuit dans le bec!

Bref, lors de la relecture, gardez votre public en tête. Ne perdez pas de vue ce que vous voulez réellement raconter, c’est votre ligne directrice. Pensez en terme de conflit, n’oubliez pas qu’il faut des obstacles internes à la quête interne. Assurez-vous de bien comprendre tous vos personnages. Construisez vos actes à l’image du tout qu’ils formeront et évitez de côtoyer la facilité.

Surtout, inscrivez sur un bout de papier ce qui vous fait vibrer de cette histoire et relisez-le à chaque fois que vous aurez des moments de découragement! Il vous aidera à persévérer! C’est énormément de travail l’écriture d’un récit, que ce soit pour la scène, pour l'écran ou l'imprimé. Rappelez-vous que votre passion est votre carburant!

 

Pour d'autres trucs et conseils, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés