Admission 0

Comment décrocher du financement pour votre projet de fiction?

Habituellement, la recherche de financement est l’affaire du producteur ou de l’éditeur. En tant qu’auteur, vous avez la possibilité d’aller chercher du financement pour l’étape de l’écriture d’un texte, sans l’aide d’un producteur ou d’un éditeur, à condition d’en être encore qu’au tout début du projet. Plusieurs sources de financement s’offrent à vous, principalement du côté des organismes gouvernementaux et des fonds privés. Le financement est disponible sous forme de subvention (non remboursable) ou d’investissement (remboursable). À cette étape, ce sont des sommes assez modestes, la grande partie du financement étant réservée à la production comme telle et à la distribution ou diffusion.

L’écriture d’un projet, donc l’étape du développement, occasionne certaines dépenses, telles que le cachet de l’auteur, des co-auteurs, des conseillers, des réviseurs, etc. Il y a également quelques dépenses qui seront liées à la participation à des ateliers et à des formations et une petite partie aux dépenses de papeterie. Même si vous écrivez de la fiction, il se peut que vous ayez des frais se rapportant à la recherche, par exemple l’achat d’un livre, des frais de déplacement, etc. Vous devrez consigner ces dépenses dans un devis que vous joindrez à votre demande de financement. Un conseil: ne commencez pas à dépenser avant la date du dépôt de votre demande. Dans certains cas, les dépenses encourues avant la demande ne sont pas admissibles. 

Et qui dit devis dit structure financière. Ce document reprend le total de votre budget et le divise selon les partenaires financiers. La structure détaille l’ensemble des ressources financières sollicitées pour arriver à couvrir toutes les dépenses prévues. Il est apprécié lorsque le demandeur démontre qu’il contribue aussi au financement de son projet.

Donc premièrement, vous devrez dresser une liste de tous les organismes gouvernementaux, fonds privés, etc. auxquels vous et votre projet êtes admissibles. Notez tous les critères d’admissibilité à respecter, tous les documents exigés, le type de financement offert et à quelle hauteur. Ces chiffres vous permettront de monter une structure de financement hypothétique plausible. Consultez également les paramètres d’évaluation de projet de chacune de ces sources de financement de sorte à valoriser certains points de votre demande. Ces informations, qui sont révisées et modifiées régulièrement, se trouvent bien souvent directement sur le site Internet de ces organismes.

Ensuite, en plus du devis et de la structure financière, quelques-uns de vos documents créatifs seront demandés (résumé, synopsis, scène-à-scène, scénario, description des personnages) ainsi qu’un échéancier de travail (date de livraison des différentes versions du texte). Inutile de vous préciser que le devis et la structure financière doivent être cohérents avec vos documents créatifs et donc très représentatifs de votre projet. Adaptez votre demande selon les intérêts de l’organisme que vous approchez.

La recherche de financement peut être longue. En plus d’attendre certaines dates de dépôt pour soumettre vos projets, dans la plupart des cas, vous obtiendrez une réponse environ deux mois plus tard et même plus.

Dans l’examen de votre demande, bien entendu, la qualité et l’originalité de votre projet seront évaluées et l’aspect financier analysé. On tiendra compte également de votre expérience. Si vous en êtes qu’à votre première oeuvre, démontrez que vous savez bien vous entourer pour ce premier projet, avec une liste de co-auteurs ou conseillers confirmés ou pressentis. Ajoutez une note pour expliquer votre choix d’équipe et ce que vous allez retirer et retenir de cette collaboration pour vos prochains projets.

Selon les réponses que vous recevrez, positives ou négatives, vous ajusterez votre structure financière en conséquence. Peut-être même que certains organismes vous donneront moins que ce vous aviez demandé et prévu. Dans le cas où votre structure de financement demeurerait incomplète malgré toutes vos demandes, vous pouvez soit solliciter d’autres organismes, soit revoir votre budget à la baisse ou combler personnellement le manque à gagner.

Lorsque votre projet est refusé, dans la plupart des cas, il vous est permis de déposer à nouveau votre projet à la prochaine date de dépôt, à condition que des améliorations significatives soient apportées. Habituellement, lors d’un refus, l’analyste propose des pistes d’améliorations à considérer.

Et lorsque votre projet est accepté et que vous recevez du financement, des rapports de coûts vous seront demandés périodiquement ou à la fin de l’étape de développement, ou d’autres conditions seront exigées.

Pour d'autres trucs et conseils, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés