Admission 0

Comment amener votre public à "croire" votre histoire?

Comme vous le savez, le hasard est mal reçu en fiction, à moins qu’il ne se situe dans le premier acte. Pour le reste, rien ne doit être le fruit d'une coïncidence, sinon on fait décrocher le spectateur/lecteur en lui rappelant que ce n’est qu’une histoire et qu’un auteur est derrière tout ça. Pour éviter l’effet de hasard, on doit préparer le public aux éléments significatifs qui interviendront dans l’histoire en plaçant des indices à l’avance qui les “annonceront” sans en avoir l’air. Des indices qui, à l’endroit où ils sont placés, n’ont pas l’air d’indices. Ils sont dissimulés à travers l’action et les faits. Vous ne devrez donc pas trop insister sur les indices en question, sinon, vous encombrerez les scènes.

Par exemple, votre protagoniste doit se rendre immédiatement à l’autre bout de la ville. Il cherche ses clés de voiture qui ne sont pas dans ses poches de manteaux. La perte de ses clés est un obstacle à sa mission de se rendre immédiatement à l’autre bout de la ville. Vous devez donc justifier l’obstacle pour ne pas qu’il ait l’air d’arriver de nulle part. Vous devez avoir indiqué précédemment dans l’histoire que le protagoniste range toujours ses clés de voiture dans les poches de son manteau. Vous devez également avoir distrait votre protagoniste pour qu’il n’ait pas rangé ses clés à l’endroit habituel la dernière fois qu’il les a prises. Ainsi, le public trouvera logique que ses clés ne soient pas dans le manteau. C’est un obstacle qui se tient, qui a du sens.

La préparation

Le fait de placer au préalable des indices pour qu’un élément significatif à venir ait du sens, cela s’appelle la Préparation. Vous préparez le public pour qu’il comprenne bien ce qui s’en vient, mais surtout pour qu’il y croit. La préparation s’applique autant à la justification des obstacles, qu’à la résolution de ceux-ci. Et pour que la préparation fonctionne bien, le protagoniste doit être en action. Dans l’exemple précédent, il ne faut pas que les clés apparaissent par magie sur la table de la cuisine à la vue du protagoniste pendant qu'il les cherchait. Le trousseau de clés pourrait se trouver par exemple encore dans la serrure extérieure de la porte d’entrée. Le protagoniste avait été distrait par quelque chose au moment d’entrer chez lui. Lorsque les obstacles sont des conséquences d’actions antérieures du personnage, ils sont plus savoureux pour le public, en plus d’être tout à fait justifiés.

L'exploitation et la résolution

L’exploitation des éléments préparés est la mise en scène de leurs conséquences. Et la résolution en est la conclusion qui peut prendre différentes formes. Elle doit être courte et condensée pour avoir un certain impact, comme dans la vie. Un peu comme le court moment où l’on “vient de comprendre”. Si la résolution s’étend sur une bonne partie du récit, l’effet s’en trouvera dilué. La résolution resserre également l’identification du public au protagoniste.

Un tout

Donc, sans la préparation, les obstacles et leur résolution auraient moins de sens. Mais l’inverse est également vrai. Sans l’obstacle (ou sa résolution), la préparation est un élément complètement anodin et dépourvu de sens. Donc, la préparation, l’exploitation de la préparation, l’obstacle et sa résolution, chacun des éléments narratifs ci-mentionnés n’ont que très peu de sens s’ils sont pris séparément. Ils ne prennent toute leur signification véritablement que lorsqu’ils forment un tout. Ils renforcent ainsi la cohésion de l’histoire.

C’est effectivement grâce à de bonnes préparations que les auteurs d’histoires d’horreur, de paranormal, de science fiction réussissent à mener le public à croire à toutes leurs inventions quasiment absurdes. Ils ont intégré les préparations dans les scènes qui illustrent des situations encore normales. Puis, la causalité qui lient les scènes entre elles a rendu l’absurde logique. Une préparation efficace peut mener votre spectateur/lecteur à croire tout ce que vous voulez qu’il croit.

 

Pour en savoir plus sur la façon de raconter, suivez la formation offerte par Version finale!

Pour recevoir nos articles par courriel, inscrivez-vous à l'infolettre (ici, plus bas)!

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés